• Reliance & Vous Coaching

Mieux manager grâce à l'improvisation théâtrale



Pour être un bon manager, les qualités professionnelles sont indispensables évidemment, mais pas suffisantes. En effet les qualités humaines comme la bienveillance, la patience, l’honnêteté et bien d’autres encore sont primordiales pour avoir un climat de confiance au sein de son équipe et faire que tout le monde puisse travailler dans des conditions optimales, en se sentant valorisé, soutenu, encouragé…


Le théâtre d’improvisation peut vous aider à mieux faire émerger ces qualités personnelles, et en faire bénéficier votre équipe. Cet art théâtral se pratique en groupe et permet de libérer les émotions, la créativité, la bienveillance, l’écoute, l’esprit d’équipe, et encore plein de belles choses.


On sait tous que les qualités humaines sont très importantes pour évoluer dans le milieu professionnel. Mais certaines d’entres elles peuvent paraître abstraites. Or le théâtre d’improvisation donne cette possibilité incroyable de comprendre intellectuellement les choses mais surtout de les ressentir, de les vivre dans son corps afin de les ancrer de façon permanente dans le cerveau comme de nouvelles habitudes. Pratiquer des exercices ludiques et originaux, tout en faisant du développement personnel, ça donne envie n’est ce pas ?

Alors quelles sont ces fameuses qualités ? Et comment les travailler dans un atelier d’improvisation ?


Voici une liste des aptitudes personnelles à avoir pour mieux manager, et le lien qu’il y a avec les exercices d’improvisation.


· La pensée positive permet de mieux aborder les difficultés et d’en faire des leçons pour avancer. En théâtre, on considère que tout ce qui est fait est bien. On pense au présent, dans l’instant, et surtout l’acceptation des propositions d’autrui est la première règle à respecter. Car si on refuse les propositions des autres (pensée négative / jugement négatif : « son idée est nulle, donc je ne vais pas la suivre »), les histoires tournent en rond. En utilisant des exercices ciblés, il est possible de comprendre et d’intégrer la pensée positive comme habitude quotidienne. Et d’apprendre à s’ouvrir aux autres pour éviter les dialogues stériles qui arrivent souvent quand chacun reste sur ses positions.


· L’honnêteté est une notion obligatoire pour instaurer la confiance avec ses collaborateurs. Ce qui veut dire qu’il est important d’inclure votre équipe dans vos réflexions sur les sujets importants qui concernent le service. La sincérité et l’honnêteté sont également indispensables en théâtre d’improvisation, car si on « joue faux » ou si on « surjoue », cela se voit tout de suite et les échanges sont de mauvaises qualités.


· Savoir déléguer n’est pas chose aisée. On a souvent tendance à manquer de confiance en l’autre et à vouloir tout contrôler en permanence. Or accorder de l’autonomie à ses équipes, ça veut surtout dire leur faire confiance. Oui eux aussi peuvent avoir des bonnes idées, qui seront mises au profit de l’ensemble du service. Dans les exercices proposés en improvisation, la confiance tient une place spéciale. En effet, comment jouer des scènes ensemble ou faire des exercices en groupe si personne ne se fait confiance ? Réponse : ça ne fonctionne pas. La confiance en théâtre, c’est pouvoir se laisser guider par quelqu’un alors qu’on a les yeux fermés, ou encore se laisser littéralement porter par le groupe en sachant à l’avance que personne ne vous laissera tomber. Essayer ce genre d’exercices avec votre équipe et vous verrez rapidement les effets positifs.


· Être un bon communiquant, cela implique bien entendu de savoir parler pour délivrer le bon message de la bonne façon. Mais c’est aussi, savoir écouter et s’adapter aux personnalités de chacun. Car nos différences sont nos richesses et on ne dit pas les choses de la même manière à une personne sensible et timide ou à une personne qui a plus confiance en elle. En théâtre, avant même de parler, le plus important c’est l’écoute. Et ça passe aussi par savoir observer les silences, regarder la gestuelle d’une personne pour mieux la comprendre. L’équilibre entre la parole, l’action, et l’écoute se travaillent avec des exercices simples et ludiques.


· Être inspirant, oui voici un « grand mot ». Mais la signification est simple : prouver à vos équipes que vous avez le courage de vos opinions, que vous savez gérer les situations de stress avec calme et que votre métier vous passionne. En atelier d’improvisation, c’est avoir le courage de se lancer sur des exercices sans savoir à l’avance ce qu’il va se passer (je vous rassure, personne ne le sait, car l’improvisation c’est de l’instantané, rien n’est écrit ou prévu à l’avance et ce qui en fait une activité si passionnante).


· Savoir coordonner son équipe. C’est se rendre compte que chaque élément de l’équipe est important pour que ça fonctionne. Chaque idée est également bonne à prendre. Chaque personne doit savoir ce qu’elle à faire, et comment elle est utile à l’équipe et à l’entreprise. C’est le rôle du manager de faire en sorte que tout fonctionne correctement. Et justement, quand on fait un atelier de théâtre ; le groupe est primordial. Chaque individu a sa place et le groupe fonctionne ensemble uniquement si tout le monde participe et se fait confiance.


· Inspirer l’équilibre en vie personnelle et professionnelle. C’est aussi une mission du manager. Montrer l’exemple en encourageant les personnes à avoir des activités extra-professionnelles pour leur permettre de s’épanouir au travail mais aussi en dehors. Le théâtre permet une meilleure connaissance de soi même et des autres, mais aussi de ses limites et de ses capacités. Un bon tremplin pour trouver son équilibre.


· Être reconnaissant. Lorsqu’un collaborateur fait du bon travail, qui permet par exemple à l’équipe d’avancer, le manager doit savoir reconnaître la réussite de l’autre, savoir le féliciter. Montrez à vos collaborateurs que vous avez conscience du travail qu’ils fournissent. Or, la bienveillance, avoir envie que l’autre réussisse ce qu’il entreprend sont des éléments essentiels dans les ateliers d’improvisation. Dans certains exercices, c’est d’ailleurs la réussite d’un seul individu qui entraîne la réussite du groupe.


· Encourager le développement personnel. Mieux on se connait, mieux on sait comment bien travailler dans le respect de chacun et en étant productif. Connaitre ses atouts, ses limites, ses réussites c’est important pour se sentir bien avec soi-même et avec les autres. Le simple fait de faire des ateliers de théâtre, c’est déjà du développement personnel, tant on apprend sur soi. Ne serait-ce que pour découvrir ses émotions, sa façon de mieux communiquer ou comment nous réagissons face à l’imprévu.


· Encourager ses collaborateurs. Célébrer les petites et grandes victoires, encourager et féliciter les personnes qui osent, celles qui ont des idées. Quand on fait du théâtre, avoir des idées c’est ce qui permet aux histoires de se construire de façon fluide et souvent de manière étonnante. Il est d’ailleurs important de se féliciter souvent de la réussite des exercices pour garder l’énergie et la motivation du groupe.


· Être un mentor. Choisissez de devenir un modèle pour vos équipes, montrez leur l’exemple ; tout le monde peut apprendre grâce aux autres. Pensez à leur dire que vous serez toujours présent en cas de besoin. En théâtre, montrez l’exemple en étant réactif sur les exercices pour leur prouver que c’est possible et qu’eux aussi peuvent réussir.


· Être un manager juste et équitable. S’assurer que personne n’est mis de côté et les encourager à faire des activités de groupe tous ensemble (séminaires, formations, ateliers). En théâtre d’improvisation, même les personnes qui ne sont pas en train de faire un exercice peuvent apprendre en regardant. Mais ce qui est le plus juste, c’est quand tout le monde participe de façon équitable.


· Savoir utiliser ses émotions à bon escient. C’est une vraie qualité chez un manager, mais l’important c’est de savoir les doser, les contrôler, les comprendre. Et le théâtre d’improvisation permet justement de travailler concrètement sur la gestion de ses émotions.


· Savoir gérer les imprévus. Gérer un conflit, faire face à un client compliqué, répondre à une question inattendue… être manager c’est aussi une vie pleine de surprises. Il faut donc avoir une bonne capacité d’adaptation (situation, interlocuteur…). Quoi de mieux que l’improvisation où rien n’est prévu à l’avance ? Gérer les consignes tout en ne sachant pas ce qu’il va se passer sur scène ensuite est assez formateur.

Le théâtre d’improvisation fait écho à beaucoup de situations que l’on peut vivre au quotidien, tant sur le plan personnel que professionnel.

Les ateliers d’improvisation que j’anime permettent de travailler en s’amusant sur des sujets variés comme, entre autres : l’acceptation, la prise de parole en public, la confiance en soi et en les autres, la communication, l’écoute de soi et des autres, la cohésion d’équipe, l’imagination (utile pour avoir des nouvelles idées en réunion), la concentration et la mémoire, les émotions, l’expression verbale, mais également l’expression corporelle.

Osez vous découvrir, vous amuser et créer des liens indéfectibles grâce au théâtre.


"Jouer touche et stimule la vitalité, éveillant toute la personne - esprit, corps, intelligence et créativité." Viola Spolin

 

Formulaire d'abonnement

©2020  Reliance & Vous Coaching - Delphine Lambert.     SIRET : 795 354 711 00017

Mentions légales du site

La charte de déontologie du coach